Le projet actuel

Le « plan Anti-bouchons et pour changer la route « du Conseil Régional d’Ile de France.

A l’occasion de sa campagne pour les dernières élections régionales, en 2015, Valérie Pécresse a rappelé son ambition de faire la « révolution des transports », un autre point fort de son programme était le « pacte régional pour l’air » avec comme priorité de « faire sauter les embouteillages, l’une des premières sources de pollution de l’air ».

A la mi-septembre 2016, Valérie Pécresse présente son plan « Anti-bouchons et pour changer la Route » et communique sur six points prioritaires ciblés pour réduire les embouteillages quotidiens, elle évoque notamment la construction d’un pont sur la Seine permettant aux Essonniens de relier plus rapidement le pôle économique d’Orly.
Le traitement du pont de Villeneuve-Saint-Georges (94) est également à l’ordre du jour, depuis des aménagements ont été votés et des travaux ont lieu depuis juin 2017 jusqu’à décembre de la même année, avec la création d’un rond point devant la gare de Villeneuve Saint Georges, de passerelles piétonnes surélevées et l’aménagement de la gare routière.

Concernant le Nord/Essonne, le Conseil Régional qui suivra, en novembre 2016, décidera d’élaborer et de mettre en œuvre le Plan régional « anti-bouchon » et pour changer la route. Le 21 novembre suivant le Conseil Départemental actera l’inscription au Plan régional « anti-bouchon » et pour changer la route d’une première liste de projets prioritaires pour l’Essonne comprenant notamment :
1- La déviation de Paray-Vieille-Poste (achèvement du contournement sud d’Orly)
2- Le franchissement de Seine
3- L’évolution multimodale de la RN 7
Les 2 premiers points intégrant le projet de liaison nord Essonne du plateau de Saclay au Val d’Yerres.

Le franchissement de la Seine entre Vigneux-Sur Seine et Athis-Mons :

En février 2017, la Présidente de la Région Île de France communique de nouveau sur son plan Anti-bouchons et pour changer la route. Cette fois elle évoque très clairement : « la construction de deux ponts sur la Seine …. dont un entre Athis-Mons et Vigneux (91) »

A l’occasion du Conseil Régional qui suit, en mars 2017, le budget concernant l’étude du franchissement de la Seine entre Athis-Mons et Vigneux-sur-Seine est voté pour 4 Millions d’€uros sur les 8 millions d’€ retenus. Le Conseil départemental de l’Essonne qui suivra, le 27 mars 2017, votera les 4 autres Millions d’€. Les 8 Millions d’€ nécessaires à cette étude sont donc cofinancés par la Région et le Département, ce sont 8 Millions d’€ HT, cela représentera au final environ 9.6 Millions d’€ !

Il faut noter qu’à l’occasion de ces 2 Conseils, l’Itinéraire est-ouest – Contournement sud d’Orly- déviation de Paray- par la RD 36, est également voté pour un montant retenu de 36 Millions d’€ HT, là encore cofinancés par le département à hauteur de 50% chacun.

Ce dernier projet devrait voir le jour à l’horizon 2020-2023 et pourrait, si le projet de franchissement de la Seine entre Vigneux et Athis-Mons se réalisait, voir le projet de liaison RN6 / RN7 / A6, tant décrié au cours des dernières décennies, se réaliser.