Enfumage, contre-vérités et toujours ce viaduc de la discorde !

Les propos de François Durovray, Président du Département de l’Essonne et de son Vice-président, Nicolas Méary, dans l’article du Parisien Essonne d’hier soir sont en complet décalage avec la réelle teneur des débats de la concertation, débats par ailleurs relatés avec soin dans le rapport de la garante de la CNDP. Le taux d’adhésion de 84% cité correspond en réalité à un consensus autour de l’idée de faciliter le franchissement de la Seine, mais sûrement pas 84% de votes favorables à ce projet de franchissement lors des débats de la concertation !

Les propos des responsables du Département falsifient la réalité du débat et nous regrettons que le Président du Département, qui avait l’occasion de s’en sortir la tête haute en proposant des alternatives réellement innovantes, acceptables par tous, et de revoir son projet sur le fond, opte une fois de plus pour la division de ses administrés plutôt que pour leur unification.

Nous restons totalement opposés à ce franchissement routier tel que présenté par le Département.

http://www.leparisien.fr/essonne-91/essonne-le-departement-maintient-son-projet-de-pont-routier-sur-la-seine-02-10-2019-8164998.php?fbclid=IwAR0R92j0snlEBfu1s_5qDyY6wfwZTR-Ni5NtqtHKZ-2NL8uXN9Z9jpag_m8

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *