Bilan du Département

Ça y est, ce lundi 30 septembre, le Département a approuvé le bilan de la concertation préalable concernant le franchissement de Seine, faisant suite à la concertation de juin dernier.

Que peut-on en retenir ? Que le Président Durovray décide de poursuivre le projet de franchissement localisé à Port-Courcel, entre Athis-Mons et Vigneux sur Seine, et que, même s’il tente de l’habiller de vert en imaginant un viaduc réservé à des « usages spécifiques » (autopartage, véhicules moins polluants…) ce projet sera soumis à une obligation de rentabilité socio-économique.
Autrement dit ? : « les véhicules individuels et le fret routier passeront sur ce pont, soyons en assurés ! »

En 2019 on en est là, la rentabilité au détriment de l’innovation, de la préservation du cadre de vie, de la pollution, de la biodiversité….

Toutes les préconisations, ou presque, de la garante de la Commission Nationale du Débat Publique sont balayées d’un revers de la main dans le bilan adopté par le Département il y a quelques heures.

Retrouvez les débats en cliquant sur le lien ci-après. Regarder à partir de 1h38. https://www.youtube.com/watch?v=-7C3Hn9KSBQ&t=9081s

On peut saluer le vote contre de la plupart des élus du groupe de Rassemblement de la gauche et des écologistes (RGE). Si on ne doute pas de l’opposition de Madame la Maire à ce projet nous aurions voulu qu’elle votre contre elle aussi, plutôt que s’abstenir, car il ne s’agissait pas là uniquement d’approuver le bilan du Département, cela allait au-delà, il s’agissait de rester, ou pas, sur le projet tel qu’il avait été identifié à l’origine, une seule solution proposée : un viaduc routier à Port Courcel !!!

Le Président du Département de l’Essonne s’obstine dans le choix d’un projet qui sème la discorde alors que son rôle est de rassembler, le but n’était qu’il abandonne son projet mais le revoir et trouver une solution commune qui puisse être entendue par tous.

Le président du Département, François DUROVRAY, est à contre-courant des politiques de transitions écologiques menées à l’échelle, régionale, nationale et même mondiale.

Nous restons, encore plus ce soir, déterminés !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *