« Qui instrumentalise qui ? »

Retour sur la concertation préalable de juin dernier et cet article paru dans « Les Echos » hier dans la soirée.
Selon le Président du Département de l’Essonne, François DUROVRAY, votre association pourrait faire partie des « opposants instrumentalisés par des adversaires politique.».

Rappelons lui que nous n’avons jamais été bénéficiaires de subventions car nous n’en avons jamais demandé, justement pour ne pas être assujettis à une quelconque pression !

Rappelons lui qu’il a voté, comme plusieurs autres communes pro-pont proches de lui, l’octroi d’une subvention à une association qui milite en faveur de ce franchissement ROUTIER. Rien d’anormal et il en a le droit, mais considère t’il qu’il instrumentalise une association ?

Rappelons lui que le Conseil Municipal d’Athis-Mons a voté, toutes tendances politiques confondues, 2 fois en 2 ans, un vœu se prononçant contre ce projet tel que présenté par le Département.

Au regard des nombreuses interventions de la CCI dans ce dossier il serait bien de se poser la question suivante : « Qui instrumentalise qui ? »🤔

Il faut donner à tous la possibilité de pouvoir franchir la Seine plus facilement, notamment aux salariés de la rive droite qui sont en droit de rejoindre leur lieu de travail dans des délais raisonnables, c’est une évidence et nous en sommes d’accord. Mais le projet présenté par le département n’est pas une liaison locale, comme il l’a évoqué à plusieurs reprises, mais une liaison régionale, voire nationale N6, N7, A6, A10, A86 !

À suivre ….

https://www.lesechos.fr/pme-regions/actualite-des-marches-publics/le-casse-tete-du-projet-de-pont-sur-la-seine-a-athis-mons-1130612?fbclid=IwAR1aeI8wVHQ_MRW2UfDFFdLKjwfWrSS7XxzQUuG18oBqWFHGwKItSrbURus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *