Concertation à sens unique….

Le Conseil Départemental ouvre une concertation qui n’en est pas une !!!

C’était lundi 4 février 2019,  en Séance plénière du Conseil Départemental de l’Essonne ! Ou quand certains responsables politiques continuent à faire ce qu’ils veulent au détriment des citoyens en habillant leurs décisions de « Concertation préalable »…

Édifiant !!!

Regarder à partir de 1h35.

En substance, nous relevons quelques éléments (non exhaustifs) :
Le Président de l’Essonne, François DUROVRAY ouvre la séance en indiquant que cette concertation s’inscrit (selon lui) :
  • dans la logique du contournement d’ORLY à Paray,
  • d’une enquête d’opinion qui confirmerait le besoin (le fameux « sondage » dont ont vous a déjà parlé… une blague dans le format des questions),
  • de la CCI de l’Essonne qui appuie également la démarche… (sans lobbying de qui que ce soit bien entendu…)
Bref, le Conseil Départemental propose donc dans un élan général de démocratie, de consulter les essonniens sur le projet de franchissement … Oui, il s’agit bien des essonniens et pas seulement des Athégiens ou des Vigneusiens qui seront consultés mais des Essonniens qui habitent jusqu’à plus de 15 km d’Athis-Mons !
C’est ça la démocratie ? Qui sera encore dupe de ce nouvel habillage ? Pour mettre à défaut la majorité des habitants de la rive gauche, et bien le conseil départemental agrandit l’assiette de la consultation ! Mais pendant que nous y sommes, pourquoi pas faire voter tous les habitants de l’Ile de France ?
Quoiqu’il en soit, le Département informe donc les essonniens qu’il va faire appel à la CNDP (Commission Nationale du Débat National) pour mettre en œuvre cette concertation sur la période de mai à juillet 2019. La CNDP remettrait son rapport en septembre 2019.
Et si un avis contraire est éventuellement rendu sur le franchissement de la Seine par le rapport de la CNDP, que se passe-t-il? Monsieur DUROVRAY ne répond pas… On peut donc craindre qu’il s’agisse bien d’organiser une concertation pour uniquement habiller une décision que le Conseil Départemental sait inacceptable ou à seule visée électoraliste…
Christine RODIER est intervenue et très clairement a rappelé son opposition au projet de franchissement routier tout en soulignant le manque de concertation avec le département; en effet, il est quelque peu troublant que le département exprime une volonté (plutôt la feindre) de concertation avec les Essonniens mais refuse il y a quelques jours encore de recevoir ou de répondre aux appels du premier magistrat d’Athis-Mons ! De qui se moque-t-on ?
Autrement dit, le département de l’Essonne souhaite la concertation mais seulement avec les personnes qui sont du même avis que lui ! Voilà qui là encore est très démocratique !
Madame le Maire est également intervenue pour regretter « un projet déjà défini », « pas crédible » et avec « un manque de concertation préalable inacceptable »… et au même moment Christine RODIER d’interpeller F.DUROVRAY  » Ne ricanez pas Monsieur le Président »…
Terrible de voir et d’entendre le peu de considération pour les athégiens…
Enfin, Christine RODIER rejette à juste titre les modalités de cette concertation (de cette mascarade?) tout en souhaitant que les athégiens et associations soient dument écoutés et entendus.
Alors, nous reposons la question : pourquoi la rive droite ne veut-elle pas de transport collectif sur son territoire ? Il convient d’espérer à nouveau qu’il ne s’agisse pas de protéger de saugrenus enjeux politiques? Nous ne voulons pas le croire.
Puis, Monsieur Georges TRON, maire de Draveil, a pris la parole pour indiquer  » Mais qui peut s’opposer à une concertation ? Présentée sous cette forme là, incontestablement, c’est un piège ».
On parle déjà de la future destruction de quartiers entiers ! Mais vous ! oui, vous les athégiens ! ne comprenez-vous pas que les enjeux vous dépassent ?? Ce projet concerne des milliers d’essonniens… donc les athégiens doivent sans râler accepter leur sacrifice : santé, bien immobilier, projet de vie, école sacrifiée, etc… Ça ne vous plait pas? Et bien le Conseil Départemental appelle cela la Démocratie.
Georges TRON précise :  » Qu’auriez-vous dit François DUROVRAY si cette « concertation avait été proposée à Mongeron » ? …  » In fine, il n’y a pas de concertation; on sait parfaitement que vous souhaitez la réalisation de ce pont et le plus grave c’est que l’on sait parfaitement où vous le souhaitez ».
En résumé, le Conseil Départemental ouvre une concertation qui n’en est pas une.
Puis Anne LAUNAY a pris la parole pour rappeler que la logique du département est bien celle de la voiture : plus encore de voiture, plus de circulation, donc la réponse doit être dans le plus de routes, et donc continuer à accentuer le problème : plus de congestion, plus de pollution. Ce qui est particulièrement « remarquable, c’est que cette démarche  » ne fait pas l’objet d’hypothèses basées sur la diminution du trafic routier par l’accroissement de l’offre de transports en commun et de la circulation douce; seules hypothèses qui permettraient de réduire la pollution et la production de gaz à effet de serre ».
La santé ? Un sujet ? Pffffffff……..
Pour la présidence du département, puisqu’il y a un afflux de véhicules, il convient de continuer à offrir du bitume!
Rappelons que c’est nous qui payons bien entendu.
Monsieur DUROVRAY rappelle par ailleurs  » que 71% des athégiens ont émis un avis favorable au franchissement de la seine ». Bah oui, vous ne saviez pas? Vous le saviez pas? ?? Alors, on reprend :
  • un sondage (du département) en Août dernier vous donne comme soutenant ce projet de franchissement,
  • la CCI de l’Essonne (en lien avec le département) fait une communication pour soutenir l’intérêt économique du projet
  • et enfin, votre département vous propose cette concertation élargie à plusieurs communes…
Voyez donc ici une belle convergence d’opinions !
En conclusion de la séquence vidéo, il convient de relever que le Président du Département invite les élu(e)s à éviter de faire la politique de l’autruche… Traduction : nos élus ne voient pas la réalité des besoins des usagers de la route en Essonne! Rrrhhh.
Et Monsieur DUROVRAY de poursuivre et d’inviter les élu(e)s de cette assemblée « à être raisonnables » en précisant, nous citons  » – nous pourrions considérer que dans les documents d’urbanisme et les documents d’aménagement de la région IDF, depuis des années figurent les emprises pour la réalisation de cet ouvrage et donc que les personnes qui ont acheté des biens à proximité des ces emprises l’ont fait en connaissance de cause ».
Nous choisirons ici de ne pas qualifier ces derniers propos qui mettent cette fois en lumière la totale irresponsabilité des athégiens…
A vous ! Citoyen(ne)s de l’Essonne de vous opposer à ce projet fou, EN CONNAISSANCE DE CAUSE ! Il ne s’agit pas d’un projet logistique réfléchi, mais bien d’un projet politique !
Enfin le Conseil Départemental a voté :
  • 1 vote contre : Christine RODIER
  • Quelques abstentions notamment G.TRON et P.PICARD
A suivre… en mode très mobilisés rive gauche et rive droite pour de prochaines actions.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *