Enfumage, contre-vérités et toujours ce viaduc de la discorde !

Les propos de François Durovray, Président du Département de l’Essonne et de son Vice-président, Nicolas Méary, dans l’article du Parisien Essonne d’hier soir sont en complet décalage avec la réelle teneur des débats de la concertation, débats par ailleurs relatés avec soin dans le rapport de la garante de la CNDP. Le taux d’adhésion de 84% cité correspond en réalité à un consensus autour de l’idée de faciliter le franchissement de la Seine, mais sûrement pas 84% de votes favorables à ce projet de franchissement lors des débats de la concertation !

Les propos des responsables du Département falsifient la réalité du débat et nous regrettons que le Président du Département, qui avait l’occasion de s’en sortir la tête haute en proposant des alternatives réellement innovantes, acceptables par tous, et de revoir son projet sur le fond, opte une fois de plus pour la division de ses administrés plutôt que pour leur unification.

Nous restons totalement opposés à ce franchissement routier tel que présenté par le Département.

http://www.leparisien.fr/essonne-91/essonne-le-departement-maintient-son-projet-de-pont-routier-sur-la-seine-02-10-2019-8164998.php?fbclid=IwAR0R92j0snlEBfu1s_5qDyY6wfwZTR-Ni5NtqtHKZ-2NL8uXN9Z9jpag_m8

Le vieux Lobby de la route…

La CCI réitère, après avoir publié un article le 6 août dernier, au lendemain du rapport de la garante de la CNDP, elle sort cette fois ci un communiqué de presse le lendemain du vote sur le franchissement de Seine au Conseil Départemental. Instrumentalisation ? Intérêts convergents ? Altruisme ?

Si nous partageons le constat de la CCI qui « réaffirme la nécessité de mettre à niveau l’offre de transports en Essonne » nous lui proposons de se tourner vers des solutions innovantes, respectueuses de l’environnement et de bâtir les projets du futur en visant un consensus avec les citoyens, c’est aussi son rôle !

À suivre…

Bilan du Département

Ça y est, ce lundi 30 septembre, le Département a approuvé le bilan de la concertation préalable concernant le franchissement de Seine, faisant suite à la concertation de juin dernier.

Que peut-on en retenir ? Que le Président Durovray décide de poursuivre le projet de franchissement localisé à Port-Courcel, entre Athis-Mons et Vigneux sur Seine, et que, même s’il tente de l’habiller de vert en imaginant un viaduc réservé à des « usages spécifiques » (autopartage, véhicules moins polluants…) ce projet sera soumis à une obligation de rentabilité socio-économique.
Autrement dit ? : « les véhicules individuels et le fret routier passeront sur ce pont, soyons en assurés ! »

En 2019 on en est là, la rentabilité au détriment de l’innovation, de la préservation du cadre de vie, de la pollution, de la biodiversité….

Toutes les préconisations, ou presque, de la garante de la Commission Nationale du Débat Publique sont balayées d’un revers de la main dans le bilan adopté par le Département il y a quelques heures.

Retrouvez les débats en cliquant sur le lien ci-après. Regarder à partir de 1h38. https://www.youtube.com/watch?v=-7C3Hn9KSBQ&t=9081s

On peut saluer le vote contre de la plupart des élus du groupe de Rassemblement de la gauche et des écologistes (RGE). Si on ne doute pas de l’opposition de Madame la Maire à ce projet nous aurions voulu qu’elle votre contre elle aussi, plutôt que s’abstenir, car il ne s’agissait pas là uniquement d’approuver le bilan du Département, cela allait au-delà, il s’agissait de rester, ou pas, sur le projet tel qu’il avait été identifié à l’origine, une seule solution proposée : un viaduc routier à Port Courcel !!!

Le Président du Département de l’Essonne s’obstine dans le choix d’un projet qui sème la discorde alors que son rôle est de rassembler, le but n’était qu’il abandonne son projet mais le revoir et trouver une solution commune qui puisse être entendue par tous.

Le président du Département, François DUROVRAY, est à contre-courant des politiques de transitions écologiques menées à l’échelle, régionale, nationale et même mondiale.

Nous restons, encore plus ce soir, déterminés !

1ères infos sur le rapport du Département – déjà des mauvaises nouvelles

Durant la concertation qui s’est tenue entre Mai et Juillet 2019, les Athégiens, Athis-Pont Non, et de nombreux autres habitants et groupements associatifs locaux et régionaux, ont fait savoir leur ferme opposition au projet de viaduc entre Port Courcel et Athis-Mons.

Ce funeste projet de pont a été ressorti des cartons par la majorité LR du Conseil Départemental. Il devait aider à résorber les bouchons des ponts existants, au profit – notamment – des habitants de la rive droite, pour lesquels un franchissement de la Seine vers le bassin d’emploi d’Orly est ralenti aux heures de pointe.

Continuer la lecture de « 1ères infos sur le rapport du Département – déjà des mauvaises nouvelles »

« Qui instrumentalise qui ? »

Retour sur la concertation préalable de juin dernier et cet article paru dans « Les Echos » hier dans la soirée.
Selon le Président du Département de l’Essonne, François DUROVRAY, votre association pourrait faire partie des « opposants instrumentalisés par des adversaires politique.».

Rappelons lui que nous n’avons jamais été bénéficiaires de subventions car nous n’en avons jamais demandé, justement pour ne pas être assujettis à une quelconque pression !

Continuer la lecture de « « Qui instrumentalise qui ? » »

Mouvements au sein de l’association

Votre association se donne un nouveau visage pour la rentrée tout en confirmant sa détermination à poursuivre sa ferme opposition à tout franchissement routier de la Seine sur notre territoire.
Dominique GOBOURG, co-Président / co-fondateur a décidé de s’engager pour les prochaines élections municipales à Athis-Mons en conduisant une liste qui intégrera notamment son refus au projet sur notre commune. Conformément à notre principe d’apolitisme, il ne cumulera pas ses activités  associatives et politiques et nous a fait connaitre sa démission à l’occasion de notre dernière réunion de bureau. Il reste par ailleurs adhérent d’Athis-Pont Non.
Nous tenons à saluer son opiniâtreté et son sens de l’intérêt général qui auront été déterminants au cours de ces deux années de création et de mobilisations citoyennes.
Autre départ à souligner, celui de notre secrétaire, Audrey CUYPERS, qui a été également à l’œuvre depuis la création de l’association, en particulier sur les thématiques de veille, de recherches, de communication et de pédagogie.
Audrey a consacré beaucoup de temps et a mis sa pugnacité et sa rigueur au service de notre association. Elle reste également membre d’Athis-Pont Non.
Gautier CONAN, autre Co-Président / Co-Fondateur de l’association devient secrétaire en lieu et place d’Audrey, nous avons donc le plaisir de vous faire part de la nomination de Muriel JOSSELIN en tant que Présidente de notre association.
Les autres membres du bureau de l’association restent inchangés et poursuivent la co-animation d’Athis-Pont Non : Frédéric Billaud et David Comby.

Concertation Préalable – Cahier d’acteur

La concertation préalable au projet de franchissement routier de la Seine, initié par le Président du Département de l’Essonne, a donné lieu à de nombreuses contributions.

« Les cahiers d’acteurs offrent la possibilité aux différents acteurs de prendre part activement au débat via une contribution publiée au même titre que les autres documents de la concertation. Ils permettent de confronter les points de vue et d’enrichir la / les reflexion-s….. »

Retrouvez, en cliquant sur le lien ci-dessous, le cahier d’acteur de votre association Athis-Pont NON.

Concertation 2019 – Cahier d’acteur Athis-Pont NON